70 ans Lamy Social - Episode 4

70 ans Lamy Social - Episode 4

Un jour, il fallait que je fasse un topo sur le plan de sauvegarde de l’emploi et j’avais été assez actif, on va dire, dans la réforme qui était la réforme de 14 juin 2013 qui donnait des pouvoirs en matière de négociation d’entreprise pour établir les PSE.
Je devais faire un topo et la chance fait qu’il y a eu un numéro spécial du Lamy Social sur les PSE qui était très bien fait et donc je me suis beaucoup inspiré de ce numéro spécial.

Oui j’ai une anecdote : un conseil de prud’hommes qui un jour me demande dans le cadre de ma plaidoirie si j’ai
la copie des bonnes pages du Lamy Social sur le sujet comme s’il s’agissait pour lui une véritable source de droit. Ce qui n’est pas totalement faux mais ce qui m’a fait à l’époque à la fois rire et en même temps rassuré parce que j’avais produit les bonnes pages du Lamy Social dans le cadre de mon dossier.

J’ai une anecdote sur le Lamy Social liée à ma précédente expérience professionnelle : nous étions 25 consultants à répondre donc aux questions de nos abonnés sur les problèmes souvent très pratiques auxquels ils étaient confrontés qu’il fallait régler dans l’urgence. Nous n’avions à l’époque qu’un Lamy Social mais il faut voir c’est une équipe qui a dû commencer à 10 et qui est allée à 25. Quand on voulait trouver quelque chose dans le Lamy Social, le problème c’est que il n’était jamais dans les rayonnages où normalement il devait être.
Il ne fallait pas faire trop patienter les clients : c’était une course effrénée dans tous les bureaux pour voir qui avait le Lamy Social, dans un contexte où il y a une quarantaine d’années, il n’y avait pas de version numérique.
Donc on ne consultait que du papier.
Il a été décidé d’en acheter deux autres exemples et c’était donc c’était un peu plus facile.
Ils en ont acheté deux autres mais très rapidement l’équipe est passée de 20 à 40 donc je pense que l’équilibre n’était toujours pas respecté.

L’anecdote c’est que nous discutions d’une question technique.
On se pose la question que dit le Lamy ?
On discute et l’un des intervenants était l’auteur mais il ne s’en souvenait plus

1
Une question sur un produit ?
Nous vous recontactons gratuitement
Je souhaite être rappelé
Un besoin ? Une question ?
Je souhaite être contacté par un commercial
Vous devez cocher la case captcha ci-dessus
Rappelez-moi
Une question sur votre abonnement ? Une facture ?
Notre service client est à votre écoute via notre formulaire ou par téléphone :
Voir les mentions légales

Mentions légales

Les informations comportant un astérisque sont obligatoires pour le traitement de votre demande.

Wolters Kluwer France, en tant que responsable de traitement, met en œuvre des traitements de données à caractère personnel ayant pour finalité le traitement de votre demande ainsi que pour des opérations commerciales.

Vous bénéficiez d’un droit d’accès, d’interrogation, de rectification, de portabilité, d’effacement de vos données à caractère personnel ou une limitation du traitement vous concernant. [Lire la suite]

Lorsque votre consentement constitue la base légale du traitement, vous disposez du droit de retirer votre consentement, à tout moment, sans porter atteinte à la légitimité du traitement fondé sur le consentement effectué avant le retrait de celui-ci.

Vous disposez également d’un droit de vous opposer à tout moment, pour des raisons tenant à votre situation particulière, à un traitement des données à caractère personnel ayant comme base juridique l’intérêt légitime de Wolters Kluwer France, ainsi que d’un droit d’opposition à la prospection commerciale, y compris le profilage.

Vous disposez en outre du droit de définir des directives spécifiques et générales relatives au sort de vos données personnelles après votre mort. En ce qui concerne les directives générales, elles devront être adressées à un tiers qui sera désigné par Décret.

Vous pouvez communiquer vos directives spécifiques post-mortem et exercer vos droits en vous adressant par courriel à l’adresse dédiée : FR‑rgpd@wolterskluwer.com ou par courrier à WKF (Service Client RGPD, Immeuble EUROATRIUM, 7 Rue Emmy Noether, CS90021, 93588 Saint-Ouen Cedex). Toute demande par courrier postal ou courriel devra, dans certains cas, être accompagnée de la photocopie d’un titre d’identité portant votre signature et préciser l’adresse à laquelle devra vous parvenir la réponse.

Vous disposez également du droit d’introduire une réclamation auprès d’une autorité de contrôle.

Pour en savoir plus sur le traitement des données personnelles par Wolters Kluwer France, voir notre politique de confidentialité [ici].

Nous contacter
Nous avons bien reçu votre demande et vous recontacterons dans les meilleurs délais.