70 ans Lamy Social - Episode 2

70 ans Lamy Social - Episode 2

Le Lamy Social nous accompagne au quotidien, comme je vous l’ai dit et il nous sauve la mise bien évidemment dans un certain nombre de dossiers.
J’ai en mémoire un dossier dans lequel nous avions un problème qui était relatif aux délais de prescription et à l’occasion de l’examen de ce sujet dans le Lamy Social et notamment dans les développements qui y étaient consacrés, je suis tombé sur une vieille décision de justice qui m’a été très utile dans la mesure où sa lecture et puis son examen et plaider cette pièce à l’audience nous a permis effectivement d’emporter la conviction des juges et j’avoue effectivement que cette décision de justice nous ne l’avions trouvée nulle part ailleurs du moins dans aucune autre source documentaire donc c’est en ce sens effectivement qu’il nous a été d’une grande aide et qu’il nous a permis bien évidemment de gagner un dossier.

Le Lamy Social m’a sauvé la mise devant la cour d’appel de Pau à une époque où j’étais avocat spécialisé en droit social et dans le cadre d’une affaire de entrave si je me souviens bien pour un directeur général d’entreprise et la documentation à l’époque du Lamy qui n’était malheureusement pas numérisée donc qui représentait un certain volume mais qui restait toujours dans mes sacoches avait été d’un grand secours ce jour-là.

D’une manière générale avoir une source d’informations précise, fiable et exhaustive est quelque chose de précieux.
Je vous donne un exemple : j’ai été confronté, un moment donné, pour une étude particulière au fait de déterminer de manière la plus complète possible quels étaient des avantages individuels acquis ; donc de passer au tamis avec une grille d’analyse les avantages en question et de les qualifier ou de ne pas les qualifier d’avantages individuels acquis et je dois dire que le Lamy m’a été d’un précieux secours dans cette opération.

Ce qui est sûr, c’est que les prises de position du Lamy Social dans un certain nombre d’hypothèse dans laquelle la jurisprudence n’est pas bien positionnée ou même dans des hypothèses dans lesquelles il n’y a pas de jurisprudence, c’est un élément de conviction fort aussi bien pour rassurer les clients qu’en phase contentieuse pour arriver à convaincre le magistrat.
Et j’ai effectivement un certain nombre d’hypothèses dans lesquelles le Lamy Social a été d’une aide très précieuse.

1
Une question sur un produit ?
Nous vous recontactons gratuitement
Je souhaite être rappelé
Un besoin ? Une question ?
Je souhaite être contacté par un commercial
Vous devez cocher la case captcha ci-dessus
Rappelez-moi
Une question sur votre abonnement ? Une facture ?
Notre service client est à votre écoute via notre formulaire ou par téléphone :
Voir les mentions légales

Mentions légales

Les informations comportant un astérisque sont obligatoires pour le traitement de votre demande.

Wolters Kluwer France, en tant que responsable de traitement, met en œuvre des traitements de données à caractère personnel ayant pour finalité le traitement de votre demande ainsi que pour des opérations commerciales.

Vous bénéficiez d’un droit d’accès, d’interrogation, de rectification, de portabilité, d’effacement de vos données à caractère personnel ou une limitation du traitement vous concernant. [Lire la suite]

Lorsque votre consentement constitue la base légale du traitement, vous disposez du droit de retirer votre consentement, à tout moment, sans porter atteinte à la légitimité du traitement fondé sur le consentement effectué avant le retrait de celui-ci.

Vous disposez également d’un droit de vous opposer à tout moment, pour des raisons tenant à votre situation particulière, à un traitement des données à caractère personnel ayant comme base juridique l’intérêt légitime de Wolters Kluwer France, ainsi que d’un droit d’opposition à la prospection commerciale, y compris le profilage.

Vous disposez en outre du droit de définir des directives spécifiques et générales relatives au sort de vos données personnelles après votre mort. En ce qui concerne les directives générales, elles devront être adressées à un tiers qui sera désigné par Décret.

Vous pouvez communiquer vos directives spécifiques post-mortem et exercer vos droits en vous adressant par courriel à l’adresse dédiée : FR‑rgpd@wolterskluwer.com ou par courrier à WKF (Service Client RGPD, Immeuble EUROATRIUM, 7 Rue Emmy Noether, CS90021, 93588 Saint-Ouen Cedex). Toute demande par courrier postal ou courriel devra, dans certains cas, être accompagnée de la photocopie d’un titre d’identité portant votre signature et préciser l’adresse à laquelle devra vous parvenir la réponse.

Vous disposez également du droit d’introduire une réclamation auprès d’une autorité de contrôle.

Pour en savoir plus sur le traitement des données personnelles par Wolters Kluwer France, voir notre politique de confidentialité [ici].

Nous contacter
Nous avons bien reçu votre demande et vous recontacterons dans les meilleurs délais.