Vous avez aimé cette vidéo ?

Recevez les vidéos suivantes en vous inscrivant à notre newsletter !
MON ENTREPRISE
MOI
* Champs obligatoires
Vous devez cocher la case captcha ci-dessus
Je m'abonne

Les informations comportant un astérisque sont obligatoires pour le traitement de votre demande.

Wolters Kluwer France, en tant que responsable de traitement, met en œuvre des traitements de données à caractère personnel ayant pour finalité le traitement de votre demande ainsi que pour des opérations commerciales.

Vous bénéficiez d’un droit d’accès, d’interrogation, de rectification, de portabilité, d’effacement de vos données à caractère personnel ou une limitation du traitement vous concernant. [Lire la suite]

Lorsque votre consentement constitue la base légale du traitement, vous disposez du droit de retirer votre consentement, à tout moment, sans porter atteinte à la légitimité du traitement fondé sur le consentement effectué avant le retrait de celui-ci.

Vous disposez également d’un droit de vous opposer à tout moment, pour des raisons tenant à votre situation particulière, à un traitement des données à caractère personnel ayant comme base juridique l’intérêt légitime de Wolters Kluwer France, ainsi que d’un droit d’opposition à la prospection commerciale, y compris le profilage.

Vous disposez en outre du droit de définir des directives spécifiques et générales relatives au sort de vos données personnelles après votre mort. En ce qui concerne les directives générales, elles devront être adressées à un tiers qui sera désigné par Décret.

Vous pouvez communiquer vos directives spécifiques post-mortem et exercer vos droits en vous adressant par courriel à l’adresse dédiée : FR‑rgpd@wolterskluwer.com ou par courrier à WKF (Service Client RGPD, Immeuble EUROATRIUM, 7 Rue Emmy Noether, CS90021, 93588 Saint-Ouen Cedex). Toute demande par courrier postal ou courriel devra, dans certains cas, être accompagnée de la photocopie d’un titre d’identité portant votre signature et préciser l’adresse à laquelle devra vous parvenir la réponse.

Vous disposez également du droit d’introduire une réclamation auprès d’une autorité de contrôle.

Pour en savoir plus sur le traitement des données personnelles par Wolters Kluwer France, voir notre politique de confidentialité [ici].

Crise sanitaire : « 3 questions » à Pierre Ramain, Directeur général du travail

Nommé le 7 octobre dernier Directeur général du travail, Pierre Ramain revient pour Liaisons-sociales.fr sur le rôle de la Direction générale du travail durant cette crise sanitaire du Covid-19.

Comment la Direction générale du travail accompagne-t-elle les employeurs et les salariés ?

La direction générale du travail, comme l’ensemble des services du Ministère du travail, a été très impliquée depuis le début de la crise sanitaire à travers l’élaboration de textes normatifs :

  • trois lois
  • une douzaine d’ordonnances
  • autant de décrets

Elle a aussi été mobilisée à travers la mise à disposition d’outils à destination des employeurs et des salariés. Parmi ces outils, le protocole sanitaire en entreprise a déjà fait l’objet de cinq modifications, à travers :

  • des fiches conseils qui déclinent le protocole aux spécificités des métiers et des entreprises,
  • cinquante-trois fiches conseils qui ont été élaborées et qui sont progressivement mises à jour au gré de l’évolution de la situation sanitaires,
  • un guide pratique à destination des employeurs,
  • un guide pratique à destination des salariés,
  • un nouveau guide sur les tests de dépistage en entreprise,
  • une FAQ thématique qui répond aux principales questions que l’on se pose sur la situation sanitaire.

Le Ministère du travail a évidemment été très mobilisé à travers l’animation des services de l’inspection du travail.

Quel est le rôle de l’inspection du travail depuis le début de la crise sanitaire ?

L’inspection du travail est restée fortement mobilisée.
Dans un premier temps, il a fallu adapter les conditions d’intervention à la situation sanitaire pour protéger les agents dans leur intervention.
L’inspection du travail est aussi intervenue pour protéger la santé des salariés, à travers 55 000 contrôles qui ont fait l’objet de 350 mise en demeure, suivies dans 93% des cas de mise en conformité par les entreprises concernées.
Ces contrôles ont porté essentiellement sur les questions de santé et de sécurité au travail, mais pas seulement. Ils ont également porté sur :

  • les enquêtes en matière d’accidents du travail,
  • l’accès aux droits des personnes les plus vulnérables,
  • les conditions d’hébergement des salariés détachés, parfois logés dans des conditions indignes, susceptibles de faire naître des clusters et des situations de contamination.

Dans un dernier temps l’inspection du travail a été très mobilisée sur le respect, par les entreprises, de l’obligation de recourir au télétravail pour l’ensemble des activités réalisables à distance.

La négociation collective a-t-elle été impactée par la crise du Covid-19 ?

63 accords de branche et 8 600 accords d’entreprise ont été conclus depuis le début de la crise sanitaire sur des thématiques aussi variées que la prévoyance, la formation professionnelle, les congés payés ou le recours à l’activité partielle de longue durée. Sur ce seul dernier sujet, 6 accords de branche ont été conclus ainsi que 2 200 accords d’entreprise. Cela démontre la mobilisation des partenaires sociaux pour faire du dialogue social, un outil de gestion des conséquences de la crise sanitaire, pour les entreprises et les salariés.

1
Une question sur un produit ?
Nous vous recontactons gratuitement
Je souhaite être rappelé
Un besoin ? Une question ?
Je souhaite être contacté par un commercial
Vous devez cocher la case captcha ci-dessus
Rappelez-moi
Une question sur votre abonnement ? Une facture ?
Notre service client est à votre écoute via notre formulaire ou par téléphone :
Voir les mentions légales

Mentions légales

Les informations comportant un astérisque sont obligatoires pour le traitement de votre demande.

Wolters Kluwer France, en tant que responsable de traitement, met en œuvre des traitements de données à caractère personnel ayant pour finalité le traitement de votre demande ainsi que pour des opérations commerciales.

Vous bénéficiez d’un droit d’accès, d’interrogation, de rectification, de portabilité, d’effacement de vos données à caractère personnel ou une limitation du traitement vous concernant. [Lire la suite]

Lorsque votre consentement constitue la base légale du traitement, vous disposez du droit de retirer votre consentement, à tout moment, sans porter atteinte à la légitimité du traitement fondé sur le consentement effectué avant le retrait de celui-ci.

Vous disposez également d’un droit de vous opposer à tout moment, pour des raisons tenant à votre situation particulière, à un traitement des données à caractère personnel ayant comme base juridique l’intérêt légitime de Wolters Kluwer France, ainsi que d’un droit d’opposition à la prospection commerciale, y compris le profilage.

Vous disposez en outre du droit de définir des directives spécifiques et générales relatives au sort de vos données personnelles après votre mort. En ce qui concerne les directives générales, elles devront être adressées à un tiers qui sera désigné par Décret.

Vous pouvez communiquer vos directives spécifiques post-mortem et exercer vos droits en vous adressant par courriel à l’adresse dédiée : FR‑rgpd@wolterskluwer.com ou par courrier à WKF (Service Client RGPD, Immeuble EUROATRIUM, 7 Rue Emmy Noether, CS90021, 93588 Saint-Ouen Cedex). Toute demande par courrier postal ou courriel devra, dans certains cas, être accompagnée de la photocopie d’un titre d’identité portant votre signature et préciser l’adresse à laquelle devra vous parvenir la réponse.

Vous disposez également du droit d’introduire une réclamation auprès d’une autorité de contrôle.

Pour en savoir plus sur le traitement des données personnelles par Wolters Kluwer France, voir notre politique de confidentialité [ici].

Nous contacter
Nous avons bien reçu votre demande et vous recontacterons dans les meilleurs délais.