Vous avez aimé cette vidéo ?

Recevez les vidéos suivantes en vous inscrivant à notre newsletter « La semaine RH » de liaisons-sociales.fr !
MON ENTREPRISE
MOI
* Champs obligatoires
Vous devez cocher la case captcha ci-dessus
Je m'inscris

Les informations comportant un astérisque sont obligatoires pour le traitement de votre demande.

Wolters Kluwer France, en tant que responsable de traitement, met en œuvre des traitements de données à caractère personnel ayant pour finalité le traitement de votre demande ainsi que pour des opérations commerciales.

Vous bénéficiez d’un droit d’accès, d’interrogation, de rectification, de portabilité, d’effacement de vos données à caractère personnel ou une limitation du traitement vous concernant. [Lire la suite]

Lorsque votre consentement constitue la base légale du traitement, vous disposez du droit de retirer votre consentement, à tout moment, sans porter atteinte à la légitimité du traitement fondé sur le consentement effectué avant le retrait de celui-ci.

Vous disposez également d’un droit de vous opposer à tout moment, pour des raisons tenant à votre situation particulière, à un traitement des données à caractère personnel ayant comme base juridique l’intérêt légitime de Wolters Kluwer France, ainsi que d’un droit d’opposition à la prospection commerciale, y compris le profilage.

Vous disposez en outre du droit de définir des directives spécifiques et générales relatives au sort de vos données personnelles après votre mort. En ce qui concerne les directives générales, elles devront être adressées à un tiers qui sera désigné par Décret.

Vous pouvez communiquer vos directives spécifiques post-mortem et exercer vos droits en vous adressant par courriel à l’adresse dédiée : FR‑rgpd@wolterskluwer.com ou par courrier à WKF (Service Client RGPD, Immeuble EUROATRIUM, 7 Rue Emmy Noether, CS90021, 93588 Saint-Ouen Cedex). Toute demande par courrier postal ou courriel devra, dans certains cas, être accompagnée de la photocopie d’un titre d’identité portant votre signature et préciser l’adresse à laquelle devra vous parvenir la réponse.

Vous disposez également du droit d’introduire une réclamation auprès d’une autorité de contrôle.

Pour en savoir plus sur le traitement des données personnelles par Wolters Kluwer France, voir notre politique de confidentialité [ici].

QVT : « 3 questions » à Matthieu Pavageau, directeur technique et scientifique de l’Anact

Le directeur technique et scientifique de l’Anact, Matthieu Pavageau, évoque le sens au travail, fil conducteur de "La Semaine pour la qualité de vie au travail".

Pourquoi avoir choisi le thème du sens au travail comme fil conducteur de votre « Semaine pour la qualité de vie au travail » ?

Le sens au travail interroge la direction et la trajectoire individuelle et collective. En ce moment l’actualité très forte autour de nous, nous invite à nous poser la question du sens.
Il me semblait important de consacrer une semaine au sens au travail aux différentes échelles. A l’échelle individuelle comment moi je peux trouver du sens dans mon activité, mon métier ? Comment l’entreprise avec ses processus de dialogue construit du sens pour demain ?

Nous avons réalisé une enquête avec Opinion Way sur les actifs et le sens au travail. Il en ressort un résultat assez édifiant. Nous voyons que 84% des actifs déclarent avoir un métier porteur de sens. Cependant, près de la moitié de ses actifs déclarent vouloir en changer dans les deux ans. Que nous indiquent ces résultats ? Que dit cette distorsion ?

Nous pouvons le traduire ainsi. C’est probablement la distorsion entre les promesses d’un métier porteur de sens et ses conditions d’emploi et de travail. C’est de cela que nous souhaitons aussi parler dans cette Semaine pour la qualité de vie au travail.

Comment l’Anact perçoit-elle le travail hybride ?

Le travail hybride, largement accéléré depuis la crise, interroge au moins deux registres.

  • Ce travail hybride offre une souplesse dans la réalisation du travail et pour les organisations du travail ;
  • Il offre la possibilité d’aller recruter géographiquement dans des lieux dans lesquels nous n’allions pas auparavant pour des raisons de distance ;
  • Il permet de recourir à des missions, des prestations sur de plus courtes échéances pour répondre à des enjeux très court terme ;
  • Pour des organisations qui sont dans des visées à court therme, de pouvoir avoir une certaine résilience par rapport aux turbulences s’il faut réduire la masse salariale.

Par conséquent, nous avons une problématique de court-termisme global qui interroge. C’est le premier point qui inquiète l’Anact.

Un deuxième point qui lui est plus prometteur, c’est la réflexion intéressante que provoque cette accélération du travail hybride. Tout d’abords car on s’interroge sur l’organisation du travail, sur des modèles dont on tire des enseignements. Nous essayons de nous demander vers quel modèle on souhaite aller, notamment en termes de management.

Ensuite, pour nous le travail hybride est d’abord une question de relation, qu’elle soit sociale ou managériale. Nous l’avons beaucoup évoqué : comment demain davantage travailler par la confiance ? Cela suppose d’autres modèles et cela mobilise également fortement la question des capacités de dialogue. Comment nous tenons le lien social et la vie collective d’une entreprise demain dans ces nouvelles modalités ?

Comment se déroule le processus de fusion entre l’Anact et les Aract ?

Concernant le processus de fusion, depuis le 22 avril 2022, les choses sont officielles. Durant l’été les différents conseils d’administrations votent le principe de cette fusion de l’Aract au sein de l’Anact au sein d’un établissement public administratif unique. Au 1er janvier 2023, l’établissement sera constitué.

Voici ce qui changer pour les entreprises et partenaires sociaux.
Une grande partie de stabilité pour les agences régionales de demain. Elles vont affermir leur capacité de développement et de travail sur le paritarisme et le dialogue social territorial. Ce qui s’inscrira dans une continuité par rapport à ce qui a été réalisé jusque-là.
L’évolution, c’est probablement la capacité d’un réseau, réuni dans un établissement public, de pouvoir développer des grands projets. Je pense notamment celui qui va être mené sur le management. En effet, dans le secteur de la santé nous allons essayer de toucher dans toutes les régions un grand nombre de managers dans un grand nombre d’établissement hospitaliers afin de répondre à cette question.

De plus il y aura une capacité renforcée des régions à faire connaître leur spécificité au niveau national. Il y a également une interaction forte à réaliser entre les partenaires sociaux à l’échelle régionale et nationale. Pour nous c’est un des enjeux de demain. Notamment pour produire nos futures orientations programmatiques.

1
Une question sur un produit ?
Nous vous recontactons gratuitement
Je souhaite être rappelé
Un besoin ? Une question ?
Je souhaite être contacté par un commercial
Vous devez cocher la case captcha ci-dessus
Rappelez-moi
Une question sur votre abonnement ? Une facture ?
Notre service client est à votre écoute via notre formulaire ou par téléphone :
Voir les mentions légales

Mentions légales

Les informations comportant un astérisque sont obligatoires pour le traitement de votre demande.

Wolters Kluwer France, en tant que responsable de traitement, met en œuvre des traitements de données à caractère personnel ayant pour finalité le traitement de votre demande ainsi que pour des opérations commerciales.

Vous bénéficiez d’un droit d’accès, d’interrogation, de rectification, de portabilité, d’effacement de vos données à caractère personnel ou une limitation du traitement vous concernant. [Lire la suite]

Lorsque votre consentement constitue la base légale du traitement, vous disposez du droit de retirer votre consentement, à tout moment, sans porter atteinte à la légitimité du traitement fondé sur le consentement effectué avant le retrait de celui-ci.

Vous disposez également d’un droit de vous opposer à tout moment, pour des raisons tenant à votre situation particulière, à un traitement des données à caractère personnel ayant comme base juridique l’intérêt légitime de Wolters Kluwer France, ainsi que d’un droit d’opposition à la prospection commerciale, y compris le profilage.

Vous disposez en outre du droit de définir des directives spécifiques et générales relatives au sort de vos données personnelles après votre mort. En ce qui concerne les directives générales, elles devront être adressées à un tiers qui sera désigné par Décret.

Vous pouvez communiquer vos directives spécifiques post-mortem et exercer vos droits en vous adressant par courriel à l’adresse dédiée : FR‑rgpd@wolterskluwer.com ou par courrier à WKF (Service Client RGPD, Immeuble EUROATRIUM, 7 Rue Emmy Noether, CS90021, 93588 Saint-Ouen Cedex). Toute demande par courrier postal ou courriel devra, dans certains cas, être accompagnée de la photocopie d’un titre d’identité portant votre signature et préciser l’adresse à laquelle devra vous parvenir la réponse.

Vous disposez également du droit d’introduire une réclamation auprès d’une autorité de contrôle.

Pour en savoir plus sur le traitement des données personnelles par Wolters Kluwer France, voir notre politique de confidentialité [ici].

Nous contacter
Nous avons bien reçu votre demande et vous recontacterons dans les meilleurs délais.