Vous avez aimé cette vidéo ?

Recevez les vidéos suivantes en vous inscrivant à notre newsletter « La semaine RH » de liaisons-sociales.fr !
MON ENTREPRISE
MOI
* Champs obligatoires
Vous devez cocher la case captcha ci-dessus
Je m'inscris

Les informations comportant un astérisque sont obligatoires pour le traitement de votre demande.

Wolters Kluwer France, en tant que responsable de traitement, met en œuvre des traitements de données à caractère personnel ayant pour finalité le traitement de votre demande ainsi que pour des opérations commerciales.

Vous bénéficiez d’un droit d’accès, d’interrogation, de rectification, de portabilité, d’effacement de vos données à caractère personnel ou une limitation du traitement vous concernant. [Lire la suite]

Lorsque votre consentement constitue la base légale du traitement, vous disposez du droit de retirer votre consentement, à tout moment, sans porter atteinte à la légitimité du traitement fondé sur le consentement effectué avant le retrait de celui-ci.

Vous disposez également d’un droit de vous opposer à tout moment, pour des raisons tenant à votre situation particulière, à un traitement des données à caractère personnel ayant comme base juridique l’intérêt légitime de Wolters Kluwer France, ainsi que d’un droit d’opposition à la prospection commerciale, y compris le profilage.

Vous disposez en outre du droit de définir des directives spécifiques et générales relatives au sort de vos données personnelles après votre mort. En ce qui concerne les directives générales, elles devront être adressées à un tiers qui sera désigné par Décret.

Vous pouvez communiquer vos directives spécifiques post-mortem et exercer vos droits en vous adressant par courriel à l’adresse dédiée : FR‑rgpd@wolterskluwer.com ou par courrier à WKF (Service Client RGPD, Immeuble EUROATRIUM, 7 Rue Emmy Noether, CS90021, 93588 Saint-Ouen Cedex). Toute demande par courrier postal ou courriel devra, dans certains cas, être accompagnée de la photocopie d’un titre d’identité portant votre signature et préciser l’adresse à laquelle devra vous parvenir la réponse.

Vous disposez également du droit d’introduire une réclamation auprès d’une autorité de contrôle.

Pour en savoir plus sur le traitement des données personnelles par Wolters Kluwer France, voir notre politique de confidentialité [ici].

Suicides à France Télécom : « 3 questions » à Jean-Paul Teissonniere avocat du cabinet TTLA et Associés

L'avocat Jean-Paul Teissonniere et le procès en appel des suicides à France Télécom

Quels sont les enjeux de ce procès en appel des suicides à France Télécom ?

C’est la question qui était examinée par le tribunal correctionnel de Paris. Ce dernier a rendu un jugement particulièrement clair dans lequel il caractérise le harcèlement moral institutionnel subi par les salariés au sein de France Télécom.

Par conséquent, c’est un jugement important et novateur. Novateur car il étend le périmètre du harcèlement moral à la totalité de la collectivité du travail. En effet, elle a été impactée par les agissements constitutifs de harcèlement moral.

Donc c’est la première fois que, de façon aussi systématique, une juridiction caractérise l’infraction de harcèlement moral. C’est en cela que l’enjeu est important devant la Cour d’appel.

Qu’attendent les parties civiles de ce second rendez-vous judiciaire ?

Les parties civiles attendent toujours la satisfaction d’une reconnaissance. Ce qu’il s’est passé est terrible. Lorsque que quelqu’un se suicide, qu’elle qu’en soit la cause, ce sont toujours des interrogations sans fin pour la famille. C’est une situation épouvantable à vivre. Il est donc important qu’une juridiction vienne dire que ce qu’il s’est passé ne concerne pas la vie privée des salariés mais bien la conséquence d’agissements coupables de la direction de l’entreprise. De ce côté-là, l’enjeu personnel pour les victimes et les familles est considérable.

Avec le recul, quel regard portez-vous sur la qualification de harcèlement moral institutionnel ?

Le chemin parcouru est important. Au départ, nous étions sur une conception inter-individuelle du harcèlement moral. En somme, une pauvre victime isolée qui subissait les agissements d’un pervers narcissique. Or, c’est une situation qui existait dans les entreprises. Elle a été prise en compte et sur laquelle nous avons fait quelques progrès.

Ensuite, il y a eu la deuxième partie. Le harcèlement moral institutionnel, structurel, qui s’analyse en terme collectif. Il ne s’agit plus d’une décision individuelle d’agir sur une personne ou de faire pression sur elle. Il s’agit d’un phénomène collectif, mis en place par une direction d’entreprise. C’est ce que le tribunal a appelé « les politiques d’entreprise ». C’est une politique d’entreprise harcelante et c’est cette notion qui a été mise en relief par le jugement du tribunal dont l’enjeu pour cette nouvelle procédure consistera à la faire entériner par la Cour d’appel de Paris.

1
Une question sur un produit ?
Nous vous recontactons gratuitement
Je souhaite être rappelé
Un besoin ? Une question ?
Je souhaite être contacté par un commercial
Vous devez cocher la case captcha ci-dessus
Rappelez-moi
Une question sur votre abonnement ? Une facture ?
Notre service client est à votre écoute via notre formulaire ou par téléphone :
Voir les mentions légales

Mentions légales

Les informations comportant un astérisque sont obligatoires pour le traitement de votre demande.

Wolters Kluwer France, en tant que responsable de traitement, met en œuvre des traitements de données à caractère personnel ayant pour finalité le traitement de votre demande ainsi que pour des opérations commerciales.

Vous bénéficiez d’un droit d’accès, d’interrogation, de rectification, de portabilité, d’effacement de vos données à caractère personnel ou une limitation du traitement vous concernant. [Lire la suite]

Lorsque votre consentement constitue la base légale du traitement, vous disposez du droit de retirer votre consentement, à tout moment, sans porter atteinte à la légitimité du traitement fondé sur le consentement effectué avant le retrait de celui-ci.

Vous disposez également d’un droit de vous opposer à tout moment, pour des raisons tenant à votre situation particulière, à un traitement des données à caractère personnel ayant comme base juridique l’intérêt légitime de Wolters Kluwer France, ainsi que d’un droit d’opposition à la prospection commerciale, y compris le profilage.

Vous disposez en outre du droit de définir des directives spécifiques et générales relatives au sort de vos données personnelles après votre mort. En ce qui concerne les directives générales, elles devront être adressées à un tiers qui sera désigné par Décret.

Vous pouvez communiquer vos directives spécifiques post-mortem et exercer vos droits en vous adressant par courriel à l’adresse dédiée : FR‑rgpd@wolterskluwer.com ou par courrier à WKF (Service Client RGPD, Immeuble EUROATRIUM, 7 Rue Emmy Noether, CS90021, 93588 Saint-Ouen Cedex). Toute demande par courrier postal ou courriel devra, dans certains cas, être accompagnée de la photocopie d’un titre d’identité portant votre signature et préciser l’adresse à laquelle devra vous parvenir la réponse.

Vous disposez également du droit d’introduire une réclamation auprès d’une autorité de contrôle.

Pour en savoir plus sur le traitement des données personnelles par Wolters Kluwer France, voir notre politique de confidentialité [ici].

Nous contacter
Nous avons bien reçu votre demande et vous recontacterons dans les meilleurs délais.