Durée des soldes

Soutenu par Bruno Le Maire, le projet de loi PACTE, actuellement en discussion devant l’Assemblée nationale, embrasse un large champ de l’activité des entreprises. L’objectif est en effet de transformer le modèle d’entreprises français pour l’adapter aux réalités du XXIème siècle, selon la formule consacrée par le ministre de l’économie et des finances dans son exposé des motifs. Ainsi, parmi les multiples mesures proposées pour faire grandir les entreprises, celle prévue par l’article 8 est relative au passage de la durée des soldes de 6 à 4 semaines.

Problématique de la durée actuelle des soldes

Actuellement, la durée des soldes est fixée à 12 semaines par an, réparties en 2 périodes de 6 semaines. Cependant, il ressort d’une enquête menée par la chambre du commerce et d’industrie de Paris que cette durée n’est plus adaptée à la réalité des affaires, ce qui conduit à un essoufflement de l’activité dès la 3 ème semaine de soldes. L’avènement du e-commerce, le nombre de périodes de réductions dans l’année, ainsi que l’existence de ventes privées avant la période des soldes affectent sensiblement le dispositif actuel en raison de la concurrence concomitante de ces diverses opérations.

Réduction de la durée des soldes

La question de la durée des soldes est particulièrement importante pour certains commerçants et centres-villes, qui réalisent une grande part de leur chiffre d’affaires pendant cette période. C’est pourquoi, le projet de loi PACTE envisage de réduire la durée des soldes pour donner plus de flexibilité aux commerçants face à l’évolution rapide des modes de consommation.

Méthode de fixation de la durée des soldes

L’objectif de la mesure est de prévoir une durée minimale de 3 semaines et une durée maximale de 6 semaines par période de soldes, laquelle sera définie par la loi. La fixation de la durée exacte des périodes de soldes sera opérée par décret dans les limites définies par la loi. Il a toutefois été retenu que le décret d’application de l’article 8 du projet de loi fixera une durée normale des soldes de 4 semaines. La réduction du nombre de périodes de soldes dans l’année a pour vocation de concentrer les réductions de prix sur une plus courte durée, afin d’en renforcer l’impact. La mesure devrait entrer vigueur de manière différée en 2019.

En savoir plus sur comment faire grandir les entreprises :

La réduction de la durée des soldes à 4 semaines vise particulièrement les commerçants indépendants et les centres-villes de taille moyenne. Toutefois, la réforme s’intéresse aussi aux micro-entrepreneurs, à la trésorerie des PME et aux PME à l’export. Elle a également vocation à moderniser les chambres du commerce et de l’industrie et à simplifier les démarches des entreprises avec la révision des seuils d’effectifs et des seuils de certification légale des comptes.

1
Une question sur un produit ?
Nous vous recontactons gratuitement
Je souhaite être rappelé
Un besoin ? Une question ?
Je souhaite être contacté par un commercial
Vous devez cocher la case captcha ci-dessus
Rappelez-moi
Une question sur votre abonnement ? Une facture ?
Notre service client est à votre écoute via notre formulaire ou par téléphone :
Voir les mentions légales

Mentions légales

Les informations comportant un astérisque sont obligatoires pour le traitement de votre demande.

Wolters Kluwer France, en tant que responsable de traitement, met en œuvre des traitements de données à caractère personnel ayant pour finalité le traitement de votre demande ainsi que pour des opérations commerciales.

Vous bénéficiez d’un droit d’accès, d’interrogation, de rectification, de portabilité, d’effacement de vos données à caractère personnel ou une limitation du traitement vous concernant. [Lire la suite]

Lorsque votre consentement constitue la base légale du traitement, vous disposez du droit de retirer votre consentement, à tout moment, sans porter atteinte à la légitimité du traitement fondé sur le consentement effectué avant le retrait de celui-ci.

Vous disposez également d’un droit de vous opposer à tout moment, pour des raisons tenant à votre situation particulière, à un traitement des données à caractère personnel ayant comme base juridique l’intérêt légitime de Wolters Kluwer France, ainsi que d’un droit d’opposition à la prospection commerciale, y compris le profilage.

Vous disposez en outre du droit de définir des directives spécifiques et générales relatives au sort de vos données personnelles après votre mort. En ce qui concerne les directives générales, elles devront être adressées à un tiers qui sera désigné par Décret.

Vous pouvez communiquer vos directives spécifiques post-mortem et exercer vos droits en vous adressant par courriel à l’adresse dédiée : FR‑rgpd@wolterskluwer.com ou par courrier à WKF (Service Client RGPD, Immeuble EUROATRIUM, 7 Rue Emmy Noether, CS90021, 93588 Saint-Ouen Cedex). Toute demande par courrier postal ou courriel devra, dans certains cas, être accompagnée de la photocopie d’un titre d’identité portant votre signature et préciser l’adresse à laquelle devra vous parvenir la réponse.

Vous disposez également du droit d’introduire une réclamation auprès d’une autorité de contrôle.

Pour en savoir plus sur le traitement des données personnelles par Wolters Kluwer France, voir notre politique de confidentialité [ici].

Nous contacter
Nous avons bien reçu votre demande et vous recontacterons dans les meilleurs délais.