Ne prenez pas de risques ! Le contenu de cet article est ancien.
Accédez aux derniers contenus à jour.
Accédez à liaisons‑sociales.fr :
Abonnez-vous au produit au prix de
Je m'abonne
Bénéficiez d'un test gratuit et sans engagement de 15 jours à liaisons‑sociales.fr
Je teste gratuitement

Le mandat de délégué syndical est-il cumulable avec d’autres mandats ?

L’employeur et les représentants du personnel au quotidien
Partie 3 – 
Statut des représentants du personnel
Titre 1 – 
Exercice du mandat de représentant du personnel
Thème 205 – 
Durée et renouvellement des mandats de représentants du personnel
Section 4 – 
Délégués syndicaux et représentants des sections syndicales

205-90 – 
Le mandat de délégué syndical est-il cumulable avec d’autres mandats ?
Le mandat de délégué syndical est cumulable avec tout autre mandat, sauf dans les entreprises de moins de 300 salariés où il est impossible d’être à la fois délégué syndical et membre du comité d’entreprise. Autrement dit, il n’existe qu’un cas de cumul impossible.
Texte :
C. trav., art. L. 2143-9.
Les fonctions de délégué syndical sont-elles compatibles avec d’autres fonctions représentatives ?
Les fonctions de délégué syndical sont compatibles avec celles de (C. trav., art. L. 2143-9) :

  • – 

    délégué du personnel ;

  • – 

    membre du CHSCT ;

  • – 

    membre du comité d’entreprise ou d’établissement ;

  • – 

    représentant syndical au comité d’entreprise ou d’établissement.

(Pour un tableau récapitulatif des possibilités de cumul de mandats représentatifs, voir no 205-20).
Existe-t-il une interdiction de cumul ?
Oui. L’impossibilité de cumuler les fonctions de membre élu du comité d’entreprise et de représentant syndical au comité d’entreprise (Cass. soc., 17 juill. 1990, no 89-60.729) interdit, dans les entreprises de moins de 300 salariés, d’être à la fois membre du comité d’entreprise et délégué syndical. En effet, dans ces entreprises, le délégué syndical y est automatiquement représentant syndical au comité d’entreprise. En cas d’élection au comité d’entreprise, l’employeur devra donc lui demander de choisir (voir no 205-50).
Quelle est la conséquence d’un cumul de fonctions ?
Le cumul des fonctions représentatives entraîne naturellement un cumul des crédits d’heures. Un salarié, à la fois délégué du personnel et délégué syndical, cumulera un crédit de 15 heures et un crédit de 10, 15 ou 20 heures, alloué au délégué syndical selon la taille de l’entreprise. S’il est à la fois délégué syndical, délégué du personnel et membre du comité d’entreprise, il bénéficiera de trois crédits d’heures. Chacun de ces crédits d’heures doit être utilisé conformément à son objet.
Sachez-le :
pour les salariés à temps partiel, le temps de travail mensuel ne peut être réduit de plus d’un tiers par l’utilisation du crédit d’heures auquel il peut prétendre pour l’exercice des mandats qu’il détient au sein d’une entreprise. Le solde éventuel du crédit d’heures payé peut être utilisé en dehors des heures de travail de l’intéressé (C. trav., art. L. 3123-29).

1
Une question sur un produit ?
Nous vous recontactons gratuitement
Je souhaite être rappelé
Un besoin ? Une question ?
Je souhaite être contacté par un commercial
Vous devez cocher la case captcha ci-dessus
Rappelez-moi
Une question sur votre abonnement ? Une facture ?
Notre service client est à votre écoute via notre formulaire ou par téléphone :
Voir les mentions légales

Mentions légales

Les informations comportant un astérisque sont obligatoires pour le traitement de votre demande.

Wolters Kluwer France, en tant que responsable de traitement, met en œuvre des traitements de données à caractère personnel ayant pour finalité le traitement de votre demande ainsi que pour des opérations commerciales.

Vous bénéficiez d’un droit d’accès, d’interrogation, de rectification, de portabilité, d’effacement de vos données à caractère personnel ou une limitation du traitement vous concernant. [Lire la suite]

Lorsque votre consentement constitue la base légale du traitement, vous disposez du droit de retirer votre consentement, à tout moment, sans porter atteinte à la légitimité du traitement fondé sur le consentement effectué avant le retrait de celui-ci.

Vous disposez également d’un droit de vous opposer à tout moment, pour des raisons tenant à votre situation particulière, à un traitement des données à caractère personnel ayant comme base juridique l’intérêt légitime de Wolters Kluwer France, ainsi que d’un droit d’opposition à la prospection commerciale, y compris le profilage.

Vous disposez en outre du droit de définir des directives spécifiques et générales relatives au sort de vos données personnelles après votre mort. En ce qui concerne les directives générales, elles devront être adressées à un tiers qui sera désigné par Décret.

Vous pouvez communiquer vos directives spécifiques post-mortem et exercer vos droits en vous adressant par courriel à l’adresse dédiée : FR‑rgpd@wolterskluwer.com ou par courrier à WKF (Service Client RGPD, Immeuble EUROATRIUM, 7 Rue Emmy Noether, CS90021, 93588 Saint-Ouen Cedex). Toute demande par courrier postal ou courriel devra, dans certains cas, être accompagnée de la photocopie d’un titre d’identité portant votre signature et préciser l’adresse à laquelle devra vous parvenir la réponse.

Vous disposez également du droit d’introduire une réclamation auprès d’une autorité de contrôle.

Pour en savoir plus sur le traitement des données personnelles par Wolters Kluwer France, voir notre politique de confidentialité [ici].

Nous contacter
Nous avons bien reçu votre demande et vous recontacterons dans les meilleurs délais.